From me to Him, with love

Des frissons. Ça entre par les oreilles, puis ça se prend par les bras, les avant-bras, les épaules… Ca prend les côtes, les seins, ça serre le ventre, ça remonte jusqu’à la colonne vertébrale. Puis ça descend… Jusqu’aux cuisses, aux pieds… Parce que la petite mort n’est pas un sommeil.

Certes, j’ai grandi avec ça, Indo, c’est eux qui m’ont éduquée… That’s the way I love. Je t’en enverrais, des chansons, des chansons, de ces moments où les émotions se suspendent à des notes pour retenir les souffles et les pensées. Là je t’envoie des rêves d’ado, c’est peut-être pas les plus jolies pierres, celles taillées dans la dentelle et qui font les apsides, non, c’est la fondation, et si tout s’effondre, j’y reviens toujours. Je suis un temple polythéiste, et là, jusqu’à la prochaine révolution, qu’elle vienne ou qu’elle ne vienne pas, qui sait, c’est vers toi que se tournent mes oraisons.

La nuit est propice aux dérives, c’est l’heure où les araignées montent au cerveau et viennent tisser leurs toiles de rien, de mots, de petites œuvres insignifiantes, et je m’y laisse prendre telle une mouche, au jeu, t’sais, t’sais, le sommeil… Il viendra bien, un jour, demain, il peut attendre… Les mots sont comme des mouches qui viennent et s’envolent, il faut tisser des lettres pour saisir les instants, rattraper les mots au vol, t’en faire présent tant qu’ils ne sont pas passés, parce qu’ils sont trop rares pour qu’on les néglige.

Je ne suis pas folle. Parfois j’en ai peur, quand les mots sont plus musique et jeu que sens, on les attrape et on les accumule, comme un enfant des perles, on fait des ornements naïfs, et on finira comme Artaud, à vociférer de l’inhumain dans un asile.

Et sur le non-sens s’achève le silence : clos sur lui-même peut-être, comme une bulle de papier froissé qu’on lancerait en l’air. Si les mots ne sont rien, elle t’éclatera peut-être au visage, et dans les gouttes, des perles de lettres, un collier d’enfant naïf et une chose à retenir : from me to you, with love.

From me to him, with love

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s